> technique > Fabriquer un gaufrier à cire
Partager

Fabriquer un gaufrier à cire

Le gaufrier en place avec le récipient pour les coulures de cire

La cire devient rare (et chère) et la qualité n'est pas toujours au rendez-vous. Mais comment s'en passer ?

En fabriquant son gaufrier à cire !

 

Pour cela, je me suis inspiré de l'article des Ruchers de l'an 01, de lectures sur internet et de vidéos sur youtube.

Le résultat est plutôt satisfaisant et permet de réaliser soi-même ses feuilles de cire avec la cire d'opercules de ses abeilles. Le tout pour moins de 100€. J'en ai eu pour 82€.

 

Les matériaux :

 

 

Silicone alimentaire RTV

C'est le silicone qui revient le plus cher surtout si on prend comme moi du silicone alimentaire RTV afin d'éviter tout risque de pollution de la cire.

Je n'ai rien trouvé en local, j'ai donc acheté le silicone en ligne sur le site Rougier & Plé : Silicone alimentaire 3428 950 g + catalyseur 50 g, gamme Esprit Composite.

 

Matériaux nécessaires à la fabrication du gaufrier

Pour le bois, le fond et le dessus sont en contreplaqué de 22mm, les bords sont des chutes (que j'ai fait recouper aux bonnes dimensions) en aggloméré stratifié. Cette solution à l'avantage de ne pas devoir mettre du scotch sur les bords pour limiter l'adhérence de la cire lors du gaufrage.

 

Fond du gaufrier avec les trous laissées par les vis

 

Passons à la construction !

Avant de recevoir le silicone, j'avais préparé mes fonds en contreplaqué, et vissé de petites vis sur chaque fond (comme sur l'article cité en référence) mais à la réception du pot de silicone que l'ai trouvé petit (à peine plus gros qu'un pot de miel de 1kg), je me suis ravisé craignant que cela ne soit pas suffisant pour couvrir la tête des vis.

J'ai donc retiré toutes les vis, laissant les trous filetés apparents. Pas de soucis, bien au contraire, le silicone va ainsi pouvoir rentrer dans les trous et cela constituera une bonne accroche pour permettre au silicone d'adhérer. Je vous invite donc à faire de même : visser/dévisser pour obtenir des trous filetés.

 

Les bords du gaufrier sont fixés et la feuille de cire qui va servir de matrice

J'ai ensuite fixé mes bords, placé une feuille de cire au fond et versé la moitié du silicone préalablement préparé (le silicone est vendu en 2 composants (silicone et catalyseur) qu'il faut mélanger pour qu'il durcisse. Recouvrez d'une paroi du moule, appuyez fortement pour égaliser et faire rentrer le silicone dans les trous de vis.

 

Le silicone en train de sécher

J'ai laissé sécher 24 heures et démoulé. Le silicone adhère tellement même sur les bords stratifiés que j'ai eu du mal à défaire les bords et la feuille de cire.

J'ai réitéré l'opération pour le dessus.

 

Le silicone épouse parfaitement la feuille de cire

Premier coté du moulage

 

Faire vibrer le gaufrier pour aider le silicone à pénétrer partout

Pour que le silicone pénètre bien partout, j'ai vibré avec une ponceuse.

 

La feuille de cire entre les 2 couches de silicone

Ensuite, il faut assembler les charnières avant de séparer le moule et d'enlever la feuille de cire, cela permet d'avoir la bonne épaisseur pour vos moulages.

Là encore, le silicone accroche tellement bien que j'ai du utiliser un cutter pour séparer la feuille de cire (qui n'a pas résisté à l'opération).

 

Poignée pour permettre une ouverture facile du gaufrier à cire

Enfin, n'oubliez pas de fixer une poignée sur la partie supérieure pour pouvoir ouvrir le gaufrier.

 

Voilà, le gaufrier est prêt ! Passons à la pratique maintenant.

 

Après avoir fondu ma cire d'opercules, j'humidifie le gaufrier pour limiter l'adhérence de la cire au moule. J'ai utilisé un pinceau mais le mieux est un pulvérisateur style lave-vitres. Certains semblent utiliser de l'eau savonneuse à la place de l'eau claire...

 

On verse une louche sur le silicone, on referme et on presse quelques secondes... Après il faut être patient et bien laisser refroidir l'ensemble sinon la cire encore chaude est trop souple et reste accrochée aux 2 parois du gaufrier. 

D'autres systèmes de gaufriers existent avec un système de refroidissement liquide, mais plus complexes à mettre en oeuvre.

 

 

Au final :

Je trouve ce gaufrier très pratique, facile à fabriquer, il permet au petit apiculteur amateur que je suis d'utiliser ma propre cire. Le résultat est moins régulier que les cires du commerce mais me conviendra très bien d'autant que je vais utiliser de plus en plus les cadres à jambage et n'aurais besoin que d'amorces de cire et pas de feuilles de cire entières.

 

Si vous avez besoin d'un plus gros volume, préférez un autre modèle comme le projet de laminoir à cire que je préprare...

 

Regardez la vidéo de mes premiers essais ! N'hésitez pas à me faire part de vos remarques.

 

A lire également :
© Objectif Ruches 2017-2019 Mentions